Sélectionner une page

La mode techwear, pour technical closing, fait parler d’elle. Mystérieuse et avant-gardiste, cette nouvelle tendance mise sur la fonction plutôt que sur l’esthétisme d’un vêtement. Le mouvement est qualifié par les professionnels de discipline visionnaire de l’industrie de la mode. Les looks proposés semblent sortis tout droit d’un film futuriste et séduisent des adeptes qui aiment la nouveauté et les nouvelles technologies. Comment qualifier le mouvement techwear et est-ce une tendance qui tend à se pérenniser ?

Le techwear : principes

La mode techwear puise ses inspirations dans les toutes premières tenues des alpinistes des années 70. Plus tard, ce sont les ouvriers qui ont repris le flambeau, ayant besoin de vêtements de qualité, pratiques et robustes pour leurs tâches quotidiennes. C’est ensuite au sein de la communauté Cosplay et Nerdy que le mouvement a pris de l’ampleur, s’est popularisé et a acquis sa patine moderne et stylisée.

Les designers en mode techwear privilégient l’utilité des tenues à leur esthétisme. Le vêtement est conçu pour faciliter la vie de celui qui le porte, sur tous les plans. Ainsi, la mode techwear produit des habits du quotidien qui offrent des propriétés extraordinaires, avec des coupes innovantes, des accessoires pratiques et des matériaux nouvelle-génération.

L’effet futuriste est produit par la combinaison entre divers éléments : les matières techniques utilisées et l’association d’items disparates, combinés pour leurs fonctionnalités. La qualité du vêtement se suffit à soi-même, une tenue techwear n’a pas besoin d’afficher une marque avec un gros logo ni même des couleurs flash : le techwear affiche une dimension minimaliste assumée.

Ainsi, il n’est pas nécessaire d’avoir de grandes quantités de vêtement pour se construire un look techwear qui tient la route. Les vêtements sont basiques et neutres.

Le techwear : un mouvement qui s’ancre dans le monde de la mode

La tendance prend tellement d’ampleur qu’il existe déjà différents sous-genres de looks qui se réclament du mouvement teachwear. Par exemple :

– L’urban techwear, proche du streetwearing.

– Le techwear à tendance militaire.

– Le techno-punk version techwear.

Ce style est parfois assimilé à une nouvelle forme d’expression artistique, qui projette le spectateur dans une vision totalement innovante de la mode.

Les grandes firmes de mode ont repris le concept et proposent leurs propres modèles. À titre d’exemple, Nike sortait sa sneakers Nike SF-AF1 il y a déjà quelques années. En parallèle, des marques exclusivement techwear se sont lancées, à l’instar d’Acronym, qui est aujourd’hui la référence dans le domaine.

L’essor de la techwear doit beaucoup aux réseaux sociaux, qui se sont avérés être de puissants canaux de diffusion et de visibilité des tenues des adeptes. Pour apprendre à travailler à la création de vêtements techwear ou à promouvoir ce nouveau concept de mode, il faut suivre un apprentissage technique dans un établissement spécialisé, comme Mod’Art International.

Touchant un public jeune et utilisant toutes les nouvelles technologies, la techwear a de beaux jours devant elle. La nouvelle génération de professionnels de la mode doit en connaître le concept et les tendances.