Sélectionner une page

La haute couture est une sphère d’exception, difficile d’accès. Il est possible d’y travailler comme « petites mains » au sein des ateliers, mais aussi dans les professions de l’encadrement, de la gestion et de l’organisation. Tous les métiers concernés par la discipline doivent répondre à des critères d’exigence. Réservé à une élite professionnelle, comment est-il possible d’intégrer le milieu de la haute couture ?

Quel profil faut-il avoir pour intégrer la haute couture ?

 

Une chose est sûre : l’univers de la haute couture n’est pas accessible à tout le monde. Seuls les talents rares intègrent l’univers du luxe. Il est possible d’y entrer en travaillant dans les ateliers, comme artisan-couturier ou en optant pour la voie du management, de la communication ou du marketing par exemple.

 

Ainsi, afin d’intégrer le monde de la haute couture, il ne faut pas hésiter à ouvrir son champ d’expertise. Le secteur embauche des artistes modélistes, illustrateurs ou stylistes, ainsi que des community managers, des responsables du marketing, des chefs de produit. Une maison de couture doit aussi s’entourer de professionnels de l’administration, du transport, de l’organisation. Pour ces disciplines aussi, l’excellence est recherchée, dans le savoir-faire comme dans le savoir-être.

 

Les personnalités attirées par la mode, le luxe et la haute couture, qui se savent suffisamment dynamiques, aiment les défis et font preuve d’une grande créativité, doivent s’orienter vers une formation adéquate. Elle leur permettra de parfaire leur panel de connaissances et les portera au niveau d’excellence requis pour travailler dans ce domaine.

 

L’expérience comme voie d’accès à la haute couture

 

Avant d’intégrer le monde du travail, l’étudiant qui souhaite faire carrière dans la haute couture doit suivre un cursus technique reconnu par les professionnels du secteur. En effet, au cours de sa formation, il lui faut acquérir des savoir-faire pratiques.

 

Idéalement, un étudiant en mode qui souhaite intégrer la haute couture doit pouvoir, à l’occasion de sa formation, produire quelques pièces d’un vestiaire de qualité ou organiser un véritable défilé professionnel. Produire des œuvres dès le début de son parcours universitaire est un excellent moyen d’attirer l’attention des recruteurs sur son travail et de se construire un book.

 

Afin d’intégrer l’univers de la haute couture, il faut donc à la fois faire preuve d’un haut niveau technique et avoir les contacts appropriés. Pour se créer un carnet d’adresses utile, il est important de cumuler de l’expérience professionnelle variée. La meilleure solution est d’opter pour un cursus permettant de suivre une formation technique en alternance.

 

Le choix de l’école est crucial, c’est grâce aux partenariats entre l’établissement et des entreprises prestigieuses du secteur que l’étudiant se construira un carnet d’adresses aux contacts adéquats pour intégrer le milieu de la haute couture. À ce titre, afin d’obtenir l’occasion de se former au sein de maisons de renom, comme Chanel, Longchamp ou Balenciaga, l’école Mod’Art a intégré à ses cursus la modalité de l’apprentissage en alternance.

 

Générant plus de 34 milliards d’euros annuels, la haute couture est un secteur attractif, et qui recrute. Or, pour intégrer cet univers, et quel que soit son domaine de spécialisation, il faut être en mesure de justifier d’un très haut niveau académique et technique.