Sélectionner une page

Le métier de styliste modéliste : de la création à la fabrication textile

 

Le styliste est celui ou celle qui détecte les tendances, les modes et les traduit sur les vêtements, chaussures et accessoires qu’il crée. Le modéliste s’applique à créer en trois dimensions le prototype de vêtement choisi. Le styliste modéliste, quant à lui, maîtrise parfaitement les deux étapes de la création. Zoom sur ce métier de styliste modéliste, qui est au cœur de toute création de mode.

 

 

En quoi consiste le métier de styliste modéliste ?

Le métier de styliste modéliste regroupe les deux étapes du processus de création en mode : le stylisme (imaginer une pièce) et le modélisme (lui donner vie en trois dimensions). Si ces deux étapes peuvent être assurées par deux personnes différentes, le styliste modéliste est l’unique professionnel apte à les prendre toutes deux en charge et à les mener à bien.

Sa première mission est donc d’ordre créatif : il s’agit d’imaginer puis de dessiner une pièce. Puis après sélection du modèle, le styliste modéliste se charge de construire le modèle en volume. Ce n’est qu’après cette première étape franchie que le prototype produit peut partir en production.

Ainsi dans le métier de styliste modéliste cohabitent création artistique et sens commercial. En effet, il doit tenir compte du coût de revient final de la pièce qu’il crée lors de ses choix initiaux (type de tissu, nombre de découpes, etc). Cette double compétence fait de lui le personnage clé de la mise sur pied d’une collection. À cheval entre création et commerce, ce métier nécessite une formation solide et adaptée.

 

Comment se former au métier de styliste modéliste ?

Le métier de styliste modéliste s’apprend au cours d’une formation adaptée et spécialisée qui propose un socle de connaissances et une pratique en entreprise. L’expérience est nécessaire pour acquérir un grand nombre de compétences techniques inhérentes au métier.

 

Les formations au métier de styliste modéliste peuvent se débuter rapidement avec un Bac Pro « Métiers de la mode » (option vêtement). En revanche, plus tard, dans un cursus post-bac, il est possible d’intégrer des formations professionnalisantes dans un établissement d’enseignement supérieur, comme l’école Mod’Art. Cet établissement d’excellence propose des Bachelor ou des Mastères dont les diplômes sont reconnus par l’État. Ces formations ont le mérite de proposer un rythme d’apprentissage en alternance, ce qui garantit à l’étudiant de découvrir la pratique de son futur métier, mais aussi rassure les recruteurs, attentifs à l’expérience professionnelle de leurs futurs partenaires.

Pratiquer le métier de styliste modéliste, c’est être un technicien de l’art. Si son travail est aujourd’hui assisté par ordinateur, il n’en demeure pas moins un dessinateur de mode pointu. Pour exercer, il est impératif d’avoir suivi une formation complète et sérieuse afin de s’assurer de réussir dans ce domaine.