Sélectionner une page

Les marques de mode plébiscitent-elles le marché de l’occasion ?

Le marché de la mode d’occasion est en plein essor. Il se constitue pour le moment d’une multitude d’initiatives toutes plus diverses les unes que les autres. Cependant, on note que l’industrie de la mode opère un rapprochement significatif vers le marché de l’occasion : en quoi consiste-t-il ?

Rencontre entre industrie de la mode et marché de l’occasion

Les marques de l’univers de la mode cherchent à s’emparer de l’occasion, et elles ont bien raison : environ un Français sur deux s’est déjà tourné vers un produit de seconde main. S’il y a un rapprochement réel entre les deux marchés, les initiatives sont encore balbutiantes. Certaines marques ont ouvert des boutiques de type Vintage, d’autres proposent dans leurs espaces de vente des promontoires avec des foulards produits avec des chutes de tissu.

On peut aussi parler d’initiatives qui ne visent pas à la revente directe des vêtements d’occasion comme la collecte de vieux vêtements destinés à être recyclés pour produire la prochaine collection chez Jules. Cette démarche se rapproche du travail mené par l’enseigne H&M qui propose aux consommateurs un point de dépôt de vieux vêtements. Les sacs déposés sont ensuite envoyés dans une usine de recyclage et chaque lot déposé vaut un bon d’achat en magasin pour un produit neuf.

 

La rencontre entre occasion et univers de la mode a bien eu lieu, mais les deux industries cherchent encore à définir les contours de leurs nouveaux rapports. Une chose, cependant, est certaine : c’est sur le net que s’allieront mode et occasion.

 

Quel avenir pour le partenariat entre mode et occasion ?

Les multiples initiatives menées par l’industrie de la mode pour se rapprocher de l’occasion ne laissent pas de doute : le futur de la mode d’occasion se trouve en ligne. En effet, le succès des plateformes de revente sur le net ne se dément pas. Ces précurseurs du domaine de la mode d’occasion ont d’ailleurs reçu un grand nombre de demandes de partenariats de la part des marques.

 

Plus généralement, les enseignes cherchent à mettre en place leur propre canal de revente en ligne. Certaines enseignes proposent la vente d’occasion avec un système de retrait de commande en magasin, espérant motiver à l’achat de marchandise neuve. D’autres proposent aux clients de la marque un espace en ligne « revendre », comme c’est le cas de Ba&sh.

 

Il est évident que la révolution de la mode d’occasion passera par la revente en ligne : les marques de mode doivent donc poursuivre leurs efforts en ce sens. Elles auront donc besoin de professionnels formés aux nouvelles techniques digitales pour construire ce pont entre mode et occasion. Face à cette nouvelle dynamique, s’engager dans une carrière dans ce domaine est un choix raisonnable. Les écoles de mode et de communication ont d’ailleurs déjà intégré à leurs cursus les enseignements adéquats. En ce sens, nous pouvons citer les Mastères de l’école MOD’ART, qui débouchent sur un diplôme reconnu par l’État.

 

Dans leur ensemble, les marques de mode plébiscitent le marché de l’occasion, bien conscientes de la puissance potentielle de cette niche. Si elles semblent encore chercher comment se positionner, elles prennent résolument le chemin de la vente en ligne.