Sélectionner une page

 

Gabrielle Chasnel est née en 1883 à Saumur. Orpheline à 12 ans, rien ne la prédestinait à une carrière dans la mode, ni à devenir l’icône qu’elle est aujourd’hui. Retour sur sa vie avec un portrait intimiste de la grande Coco Chanel.

 

Coco Chanel : ses débuts en atelier

 

Ses années à l’orphelinat auront contribué à forger chez Coco un caractère fort, libre et autonome. Très exigeante, elle cherche rapidement à s’extraire de sa condition et c’est à 18 ans que Coco Chanel débute sa carrière dans un atelier de trousseaux et layettes. En parallèle, elle chante dès 1907 dans les cafés à Vichy, cabarets d’où elle tire son surnom Coco, à l’origine nom de scène, lié à son titre phare « Qui qu’a vu Coco sur le Trocadéro ? ».

 

En mettant un pied au sein de ce milieu mondain, elle rencontre Arthur « Boy » Capel, son grand amour prématurément décédé qui la convainc de se lancer dans la fabrication de chapeaux. Avec son aide, elle ouvre un salon de modiste en 1919 situé au 31, rue Cambon à Paris. Pendant la Seconde Guerre mondiale, ils ouvrent d’autres boutiques et les modèles de Coco Chanel sont fortement appréciés du public.

 

Tant et si bien qu’elle installe sa première maison de couture à Biarritz et utilise le jersey en raison de la pénurie de tissu pendant la guerre. Un succès. Chanel s’implique (et s’impliquera tout au long de sa carrière) dans la confection de ses modèles. Si elle ne souhaite pas porter une robe susceptible de figurer au sein d’une de ses collections, elle ne la crée simplement pas.

 

Coco Chanel : la modernité pour les femmes

 

Ce qu’on retiendra de l’œuvre de Chanel, c’est son style androgyne et sa volonté de moderniser les vêtements féminins. Robe droite, pantalons (jusqu’alors encore réservés aux hommes), Coco offre aux femmes des tenues sophistiquées, mais aussi pratiques. Au sortir de la guerre, elle emploie près de 300 ouvrières et lance son célébrissime parfum, le N°5. Attention, si Chanel œuvre pour l’autonomie des femmes, du moins dans le secteur de la mode, elle considère « qu’une femme ne fait jamais un bel homme » et que les femmes « sont fortes quand elles sont féminines ».

 

Coco Chanel et ses revendications modernistes en font l’amie des plus grands artistes parisiens de son temps : Cocteau, Proust, Toulouse-Lautrec ou encore Renoir. C’est que Chanel est connue pour être une femme déterminée, une véritable cheffe d’entreprise avant-gardiste et indépendante. Ce qui fait d’ailleurs dire à Madame Citroën, qui la côtoyait alors qu’on « ne peut pas dire qu’elle avait mauvais caractère, elle avait DU caractère », chose encore rare chez une femme mondaine de cette époque.

 

Dans les années 50, elle crée des nouveaux modèles qui ne tarderont pas à devenir des classiques : le tailleur en tweed ou les ballerines bicolores, parfaites afin d’accompagner sa petite robe noire (datée de 1926).

 

L’héritage colossal pour le monde de la mode qu’a laissé Coco Chanel est étudié au titre des formations d’excellence de l’établissement MODART International. Au travers de nos cursus enrichissants tels que : Formation Management de la mode, Formation Stylisme et modélisme, Formation Communication de mode.

 

Décédée en 1971 à l’âge de 87 ans, Coco Chanel préparait alors une collection, qui sera présentée à titre posthume.

200